Rechercher
Résultats par :
Recherche avancée
Mots-clés

Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier

Les posteurs les plus actifs de la semaine

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Admin
Messages : 13
Date d'inscription : 02/03/2017
Voir le profil de l'utilisateurhttp://mecaniqueauto.yoo7.com

Lubrification

le Jeu 30 Mar - 4:32
La lubrification du moteur

Pour éviter la dégradation des pièces en frottement, il est indispensable de lubrifier les pièces concernées. Il s'agit en particulier des paliers de bielles et de vilebrequin, mais aussi de l'arbre à cames et de son dispositif d'entraînement.
Le circuit de graissage du moteur



Plus les moteurs tournent vite et plus là lubrification doit être efficace. Les premiers moteurs, qui tournaient environ quatre fois moins vite que les moteurs actuels, se satisfaisaient d'une lubrification par barbotage. Des cuillères situées sous les manivelles du vilebrequin écopaient l'huile contenue dans le carter, et la projetaient sur les bielles. L'huile, par les lois de la gravité, coulait vers le bas, lubrifiant sur son passage les paliers de bielles et de vilebrequin.



On en est bien vite arrivé à la lubrification sous pression, utilisée sur la plupart des voitures actuelles ; le carter contient toujours l'huile, mais celle-ci est puisée par une pompe qui la dirige, sous pression, vers les points à lubrifier, à travers de fines canalisations percées dans le métal des pièces, en particulier dans le vilebrequin. L'huile moteur redescend ensuite par gravité vers le carter où elle est puisée de nouveau. En sortie de pompe, l'huile passe dans un filtre qui permet de la purifier, en la débarrassant des impuretés résultant notamment de l'abrasion des pièces entre elles. Il s'agit d'un filtre à cartouche interchangeable jetable, dont le remplacement intervient toutes les deux vidanges.



Les motos et un certain nombre de voitures utilisent aujourd'hui un système dit “par carter sec”, par opposition au système classique “par carter humide” qui vient d'être décrit.



En effet, l'huile n'est pas contenue dans le carter, mais dans un réservoir indépendant où elle est directement puisée pour être acheminée vers les points à lubrifier, le retour se faisant directement dans le réservoir.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum